2019 : année MATISSE au Cateau-Cambrésis

Il y a 150 ans, c’est le Nord qui a vu naître Matisse dans une famille du Cateau-Cambrésis. Le Nord qui vit aussi Henri faire ses premiers pas vers celui qui deviendra Matisse. L’artiste n’oubliera rien de ses origines.

Devenu une icône, c’est au Nord, à la terre de ses parents, qu’il lèguera un patrimoine inestimable de 82 œuvres. Elles sont à l’origine de la fondation, dans sa ville natale, d’un musée à la hauteur de son génie qui lui consacre en 2019 une exposition événement, retraçant ses débuts et explorant de manière inédite ses nombreuses influences.

« Devenir Matisse » rassemble 200 œuvres prêtées par 20 musées, dont plusieurs sont présentées en exclusivité mondiale.

Comme Matisse, le Nord et ses habitants n’ont eu de cesse de se réinventer, tournés vers l’avenir sans rien oublier du passé. Avec cette exposition, le Département honore la trajectoire exceptionnelle d’un de ses illustres représentants. Il confirme aussi avec fierté le rayonnement international du territoire, notamment au travers de son offre culturelle.

Pour le 150e anniversaire de la naissance de Matisse, le monde a rendez-vous au Cateau-Cambrésis.

pour plus d’infos, cliquez ici 

Proposition de formation pour les jeunes et personnes sans emploi

Rendez-vous à Avelin, mardi 29 octobre

Couscous des Artistes

Les Artistes d’Houplin-Ancoisne vous proposent leur traditionnel couscous le samedi 23 novembre à partir de 19h30, pour en savoir plus , cliquez ici

Courez pour une bonne cause …

Participez aux foulées pédestres organisées à Houplin-Ancoisne par l’Association des Coureurs de Fond le Dimanche 8 Décembre ( marche de 6 km ou course de 10 km ).Pour télécharger le bulletin d’inscription, cliquez ici

Arrété préfectoral portant sur la restriction d’usage à des fins alimentaires de l’eau distribuée par les réseaux publics

Vu les résultats des analyses d’autosurveillance d’une part, et des analyses réalisées dans le cadre de la campagne exploratoire menée par l’ARS d’autre part ;

Considérant que les eaux destinées a la consommation humaine ne doivent pas contenir un nombre ou une concentration de micro-organismes, de parasites ou de toutes autres substances constituant un danger potentiel pour la santé des personnes ;

Considérant le rapport du 26 juillet 2012 du Directeur Général de l’ARS qui précise que la distribution de l’eau en l’état, pour tout ou partie du territoire des communes identifiées dans les listes visées dans le présent arrêté et qui seront annexées a un arrêté complémentaire, est susceptible d’exposer les populations sensibles (les nourrissons de moins de six mois, les femmes enceintes et les femmes allaitantes), à un risque pour leur santé, en raison d’une teneur en perchlorates supérieure aux seuils déterminés par la Direction Générale de la Santé sur la base de l’avis de l’’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de Alimentation, de Environnement et du Travail (ANSES) ;

Sur proposition du Directeur Général de Agence Régionale de Santé Nord Pas-de-Calais et du Secrétaire Général de la Préfecture du Nord ;

ARRETE

Article 1er : Une restriction d’usage de l’eau destinée a la consommation humaine distribuée par les réseaux publics est prononcée pour :

—l’alimentation des nourrissons de moins de 6 mois, lorsque la concentration en ions perchlorates dépasse 4ug/l,

—l’alimentation des femmes enceintes et des femmes allaitantes, dés lors que la concentration en ions perchlorates dépasse 15yg/l.

Cette restriction est valable jusqu’à la mise en place de solutions, validées par des résultats analytiques, permettant de respecter les recommandations en vigueur émises par la Direction Générale de la Santé, relatives a la teneur en perchlorates dans l’eau distribuée et ainsi de mettre fin aux risques existants pour la santé publique.

Article 2 : Les listes de communes concernées par cette restriction sont fixées par un arrêté préfectoral complémentaire. Elles sont mises a jour régulièrement par Agence Régionale de Santé (ARS) Nord-Pas-de- Calais en fonction des évolutions des concentrations liées à la mise en oeuvre de solutions permettant d’abaisser durablement les teneurs en perchlorates. Pour valider ces évolutions, l’ ARS peut demander des analyses complémentaires. En l’absence d’information sur la mise en oeuvre de solution, l’’analyse des ions perchlorates peut également être ajoutée au contrôle sanitaire à une fréquence définie par ARS.

Ces analyses sont à la charge des responsables de la production ou de la distribution d’eau.

Article 3: Les personnes responsables de la production ou de la distribution d’eau informent tous les consommateurs concernés par la présente restriction des mesures à prendre pour protéger la santé des nourrissons de moins de six mois, des femmes enceintes et des femmes allaitantes.

Collecte de matériel scolaire usagé ( stylos , feutres, surligneurs, correcteurs… ) pour recyclage au profit des Clowns de l’Espoir

Vous pouvez déposer vos stylos , feutres  surligneurs … à la mairie ou en Médiathèque … Vous faites une bonne action pour les Clowns de l’Espoir et pour notre planète …

Un grand merci

Mois d’octobre au CCAS

Ccas fermé du 28/10 à 02/11

Permanence Mutuelle : le 16 Octobre

Permanence Energie :  le 30 Octobre

Banque alimentaire :  le 8 Octobre

Semaine bleue : goûter des aînés le 10 Octobre

Loto : le 7 Octobre

Repas Cabaret : le 27 Octobre

 

 

Alerte sécheresse dans le département

Le Département du Nord  a été placé en alerte sécheresse par arrêté préfectoral en date du 9 avril 2019. Cette mesure impose des restrictions de certains usages pour toutes les catégories d’usagers.

En effet, la situation des ressources en eau alimentant la Métropole Européenne de Lille est préoccupante et fait l’objet d’une surveillance accrue des services de la MEL et de sa régie SOURCEO.

Depuis 2017, des déficits pluviométriques importants ont déjà conduit la préfecture à des mesures de restrictions.

La période de recharge des nappes souterraines s’échelonne d’octobre à mars. L’hiver 2018-2019 a présenté un déficit de pluie de plus de 20% par rapport à la normale, ce qui n’a pas permis une recharge efficace des ressources exploitées par la MEL qui ont un niveau bas  et les pluies de mars n’ont pas permis de rattraper le déficit accumulé.

C’est pourquoi, afin d’anticiper toute dégradation supplémentaire du niveau des nappes, des mesures de restrictions et de modération des consommations sont en vigueur sur l’ensemble des communes de la MEL.

Ainsi, la MEL utilisera ses canaux d’information que sont la revue toutes boîtes MEL, son site internet et celui de son délégataire Iléo, l’insertion dans l’envoi de la facture d’eau d’un flyer rappelant les bonnes pratiques.

 En ce qui concerne les compétences que vous exercez, les mesures de restrictions concernent plus particulièrement :

–          L’interdiction d’arroser les pelouses et jardins de 9h à 19h

–          L’interdiction de remplir les plans d’eau et bassins de loisirs

–          L’interdiction d’arroser les terrains de sport, les stades, les golfs.. de  9h à 19h

–          La fermeture des fontaines publiques

–          Le lavage des voiries doit être limité aux besoins strictement nécessaires pour assurer l’hygiène et la salubrité   publiques

–          La réalisation des économies d’eau pour tous les usages

Pour consulter le Communiqué de presse, cliquez ici 

Les services de la Direction de l’eau et de l’assainissement de la MEL restent à votre disposition.

Consultation de la MEL

Une concertation sur la nouvelle politique de gestion des déchets en 2020.

La Métropole Européenne de Lille assure le service public de la gestion des déchets ménagers et assimilés pour les 90 communes de la métropole, administrations, commerces et ses entreprises. Elle prend en charge :

  • La « prévention » pour réduire la production de déchets à la source ;
  • La collecte, c’est-à-dire le ramassage des déchets ;
  • Leur traitement, comme le recyclage ou encore leur valorisation maximale en gaz, en électricité ou en chaleur.

Pour tout savoir sur la politique actuelle de gestion des déchets de la MEL 

ILEVIA, le nouveau réseau de transports en commun de la MEL : ce qui change au 28 janvier 2019

A compter du 28 janvier 2019, l’offre de transports en commun de la Métropole Européenne de Lille évolue. Nouveaux modes, nouveaux services, nouveaux parcours… le réseau se transforme pour répondre aux enjeux de mobilité du territoire. Cette nouvelle offre, reflet d’une métropole nouvelle génération, se veut à la fois connectée, attentive, capable de s’adapter aux évolutions de la société et aux nouveaux rythmes de vie. Ce nouveau réseau est baptisé « ilévia, les transports de la MEL ». Découvrez ce qui va changer.

Pour plus d’informations , cliquez ici

Secteur sud de Lille cliquez ici